Le jeu de la dame booste l’intérêt pour le jeu d’échec.
16511
post-template-default,single,single-post,postid-16511,single-format-gallery,sln-salon-page,bridge-core-2.2.5,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-25.0,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.2.0,vc_responsive
 

Le jeu de la dame booste l’intérêt pour le jeu d’échec.

Le jeu de la dame booste l’intérêt pour le jeu d’échec.

Serveurs dépassés par le nombre de joueurs connectés: voilà une des conséquences inattendues du succès de la série Netflix « Le jeu de la dame »: adapté du roman de W. Davis de 1983, la mini-série Netflix raconte l’histoire d’un orpheline, championne des échecs.

En ligne ou à la maison, l'engouement pour le jeu d'échec est évident: la série Netflix, mais aussi le confinement expliquent ce regain d'intérêt.

Les chaînes de streaming analysent les parties jouées par B. Harmon (héroïne de la série Netflix) et les plateformes de jeux en ligne proposent des intelligences artificielles comparables à B. Harmon afin de simuler des parties en ligne contre elle. L’enjeu ne sera pas d’encore attirer de nouveaux joueurs, mais de les conserver.

No Comments

Post A Comment